Commémoration au fort de BONCELLES

Monument du fort de Boncelles le 25 mai 2018.

Allocution par le président Mr Dany LOOZE et citation des morts pour la patrie du FORT en 1914 et 1940 repris en coeur par les participants.

DISCOURS FORT DE BONCELLES

25 MAI 2018

Mesdames et Messieurs les membres du Collège Échevinal,

Mesdames et Messieurs les Présidents des différentes

Sections Patriotiques et leurs portes drapeaux,

Chers Enseignants, Chers enfants,

Mesdames et Messieurs, en vos titres, grades et qualités,

Nous avions 18 ans ou un peu plus,

Nous aimions la vie, le bruit ou un peu plus,

Nous aimions notre maison, notre village et même un peu plus,

Nous aimions nos pères, nos mères et même beaucoup plus,

Mais ils nous ont cassé nos rêves, nos joies, nos espoirs

et beaucoup plus.

Que les dirigeants de ce monde sachent tirer la leçon de leur

Sacrifice et que cela ne devienne pas une histoire comme tant

d’autres, sans plus,

Car nous n’avions que 18 ans ou un peu plus.

Cet extrait d’un  poème d’ André BECHTEL reflète très certainement

l’état d’esprit des jeunes qui furent embarqués dans un conflit

effroyable qui dura pour la plupart d’entre eux cinq longues années.

Cette guerre qui a ravagé l’Europe,  cette guerre là, fut sans précédent

car au conflit entre nations, s’ajouta une persécution volontaire et

systématique d’ hommes, femmes, enfants parce qu’ils étaient juifs,

slaves, Tziganes, opposants politiques ou homosexuels.

Il y a 73 ans, les peuples fêtaient la libération après de terribles combats

et d’effroyables souffrances.

Les atrocités, faisaient place aux scènes de joie et de délivrance partout

dans le pays.

Une période sombre de notre histoire qui prit fin avec cette petite phrase

prononcée à la radio  à 2.15 le 7 mai 1945  :

 » L’Allemagne à genoux a capitulé ».

On peut imaginer toute la soif de liberté  ressentie par tous ces soldats de

retour au pays et la joie de leurs familles.

Comme chaque année, nous tenons à rendre hommage aux combattants,

aux victimes de ces terribles années de guerre et à toutes celles et ceux qui

ont risqué ou sacrifié leur vie pour que nous retrouvions notre liberté.

Malgré le temps qui passe et les pages de nos livres d’histoire, nous ne

pouvons et ne pourrons jamais comprendre ce qui a pu germer dans l’esprit

des hommes pour permettre à ces horreurs d’exister.

Dès 1945, l’Allemagne a accompli un énorme travail de mémoire

et d’autocritique.

Elle a reconnu ses crimes et sa responsabilité dans le déclenchement de

la guerre.

Cette reconnaissance était la condition sine qua non de la réconciliation

entre les peuples et grâce à cette réconciliation, l’Europe est le garant

de la paix depuis sept décennies.

Certains vous diront que l’histoire ne se répète jamais et pourtant, il ne

faut pas fermer les yeux devant la tentative de certains leaders  un peu

partout en Europe, de créer et de maintenir de nouveaux foyers d’instabilité.

Leur conception de la nation au nom de l’identité nationale, leur volonté

de remettre en cause la construction européenne  encouragent toutes

les pratiques d’exclusion et l’exploitation des réflexes de peur vis-à-vis

des étrangers favorisent la multiplication des actes xénophobes.

On s’interrogera toujours sur la question de savoir comment HITLER a

réussi à subjuguer les foules et obtenir l’adhésion d’une grande partie

de l’opinion et de la jeunesse Allemande; libre dans son action, il a fini

par entrainer le monde dans une guerre épouvantable.

N’oublions jamais les heures les plus sombres de notre histoire qui virent

la haine, l’intolérance, le racisme, l’antisémitisme conduire à une guerre

mondiale sans précédent.

Si la liberté d’expression est une règle absolue au sein des démocraties,

il est indispensable de s’opposer à toutes  idéologies contraires à nos

valeurs démocratiques et c’est au cours d’une commémoration comme

Celle d’aujourd’hui que nous pouvons rappeler que ces idéologies ont

entraîné des événements dramatiques dans notre pays au siècle dernier.

Notre vigilance est donc requise pour que ceux-ci ne se répètent pas.

Sensibiliser les enfants pour qu’ils comprennent que les guerres sont

toujours synonymes d’horreurs et de destructions n’est pas une chose

facile alors que l’on voit de plus en plus de conflits  à travers le monde

et des  attentats se perpétrer à nos portes.

Plus que jamais, l’école a un rôle important à jouer dans

l’enseignement de l’histoire et la transmission de la mémoire car il est

primordiale que les enfants comprennent que la paix, la démocratie,

la tolérance, le respect de l’autre,  sont des combats quotidiens.

Chers enseignants, nous ne pouvons que vous engager à  mener au mieux

ce travail pédagogique bien nécessaire aujourd’hui afin de ne pas oublier

Ce qui s’est passé et de ne pas oublier pour éviter que cela se reproduise.

 

Je vous remercie pour votre bonne attention.

Dany LOOZE.

Avec les autorités de la ville et les associations patriotiques la polices et le plus important la participations des élevés de 5em et 6em primaires et l’on ne peut que les féliciter pour leurs prestations .

Verre de l’amitié offert par la commune de Seraing.