Levers de couleurs

TR: Lever couleurs Malonne dimanche 9 juin (Ascension)
Yahoo/Boîte récept.
  • Christian MERTENS <christouillemer@hotmail.com>
    À :Claude REVERCEZ,delgoffe christian,Julien DELBOVIER
    29 avr. à 18:03
    De : didier CELLIERE <didchd@hotmail.com>
    Envoyé : lundi 29 avril 2019 12:38
    Objet : Lever couleurs Malonne dimanche 9 juin (Ascension)

    ​Bonjour à toutes et tous,
    J’ai l’honneur et le plaisir au nom du Comité central de Wallonie (CCW), en collaboration  avec Monsieur Malisou Benoît, Colonel de la Compagnie des Zouaves de Malonne,  de vous inviter au traditionnel « Lever de couleurs  » pré-fêtes de Wallonie 2019 de Malonne.
    Ce lever de couleurs se déroule suite à la « Marche de la Compagnie des Zouaves de Malonne ».
    Outre au lever de couleurs (Hymmes Européen, Brabanconne, Wallon et Li Bia Bouquet Namurois), allocution d’un membre du CCW,  vous assisterez à la rentrée de la »Châsse » contenant les reliques du Frère et Saint Mutien-Marie en l’Eglise (tirs des Marcheurs).
    Un verre de l’amitié devrait clôturer cet événement.
    Pourquoi la présence des Associations Patriotiques et des  Porte-drapeaux ?
    Certaines et certains savent que les Membres Bénévoles du CCW ont pour ambition de porter le « Devoir de Mémoire ».
    Les « Levers de couleurs s’inscrivent dans ce « Devoir de mémoire » pour rendre hommage à nos combattants de 1830 – 14-18 – 1940-1945, prisonniers, résistants…
    ATTENTION : certains levers ‘s’inscrivent dans un cadre « trop folkloriques  » et vous ne serez pas invités à ceux-ci en tant que Porte-drapeaux ou Associations Patriotiques.
    Je m’engage à vous inviter aux levers plus honorifiques comme celui de Malonne.
     
    Vous trouverez également notre publication du CCW en ce qui concerne notre cérémonie au cimetière de Namur (Belgrade) qui se déroulera le dimanche des fêtes de Wallonie.
     
    Quelles dates retenir pour les agendas : 
    • 09 juin à 19h00 Malonne  (5020) église du Fond – rue du Fond -Associations + Porte-drapeaux 
    • Autres levers de couleurs : communication des dates ultérieurement
    • 15 septembre : Cérémonie du Cimetière : départ Place Saint-aubain 10h00 Namur (Associations et surtout  Porte-drapeaux)
    • 16 septembre : Messe en Wallon (Eglise Saint-Nicolas) rue Saint-Nicolas à 5000 NAMUR (9h30) – Associations et surtout Porte-drapeaux.
    Les mails suivants seront plus courts 😜😊.
    N’hésitez pas à m’interpeller si vous avez une question concernant ces activités.
     
    Pour une question évidente d’organisation, pourriez-vous me communiquer dans la mesure du possible, la présence de vos porte-drapeaux ?
    Merci
    Quelques explications : http://www.fetesdewallonie.be

    Levers de couleurs

    Pourquoi lever les couleurs wallonnes?

    C’est lors du Congrès wallon de 1905 que le Tournaisien Paul Gahide pose pour la première fois la « question de savoir s’il n’y aurait pas lieu de déterminer la forme et les couleurs d’un drapeau wallon qui flotterait à côté du drapeau national dans toutes nos fêtes et dans toutes nos manifestations». L’idée d’affirmer l’identité wallonne est née.

    Pour rappeler l’attachement à nos valeurs wallonnes et pour fédérer les villages du Grand Namur autour du message de François Bovesse, le Comité Central de Wallonie participe à plusieurs cérémonies de lever des couleurs wallonnes.

    Ces manifestations sont le signe du départ des Fêtes de Wallonie

    Le coq hardi de gueules sur or !

    Cette devise est à l’origine de la création du drapeau wallon. Au début du 20ème siècle la Wallonie veut se doter d’un emblème. Oui mais lequel ? L’étoile, le sanglier, l’écureuil, l’alouette, le coq… C’est ce dernier qui est retenu, je jeu de mots « Gallus (coq en latin)- Gaulois- Gallinacé » plaît.

    En avril 1913 l’Assemblée wallonne adopte à l’unanimité un décret qui choisit comme drapeau wallon un coq rouge sur fond jaune.  En juillet 2013 la Commission des Artistes mandatée par cette assemblée valide l’œuvre réalisée par le peintre Pierre Paulus. C’est seulement 85 ans plus tard que le Parlement wallon officialisera ce drapeau par décret.

    Le saviez-vous ?

    C’est en septembre 1928, à l’occasion des Fêtes, que l’Hôtel de Ville de Namur sera officiellement pavoisé aux couleurs wallonnes

    Nouveauté 2018: Un lever de couleurs en ouverture des Fêtes

    Jadis, un lever de couleur était organisé en début des Fêtes de Wallonie mais la tradition s’est perdue. L’année 2018 et le thème du « retour aux sources » a dégagé l’idée de reprendre et perpétuer cette tradition. Pour le CCW ce lever de couleurs est l’occasion de remettre en évidence le drapeau wallon au sein même de la Capitale wallonne. Lors de sa prise de parole devant l’assemblée, le président du CCW Eric Adam a évoqué l’origine et la signification du drapeau wallon. L’occasion de rafraîchir quelque peu les mémoires…

    Cérémonie du souvenir

     

    La Cérémonie du Souvenir 2018

    La traditionnelle Cérémonie du Souvenir, moment fort en émotion dans le cadre des Fêtes de Wallonie, s’inscrit comme un devoir de mémoire du Comité central de Wallonie à l’égard des jeunes. C’est pourquoi cette année-ci, le CCW a décidé de les impliquer davantage.

    Des élèves de l’école de Bouge dialogueront dès lors avec la comédienne Virginie Pierre, issue de la Compagnie des Baladins du Miroir. Ensemble ils s’arrêteront devant certaine tombes et évoqueront le thème de la paix, de la guerre, de la liberté. En cette année de commémoration de l’armistice 14-18, les combattants de cette guerre seront particulièrement mis à l’honneur par le biais de ces prises de parole.

    L’orateur pour l’édition 2018 : Bernard Devos

    Cette année, le Comité central de Wallonie donnera la parole à Monsieur Bernard Devos, délégué général aux droits de l’enfant en Wallonie et à Bruxelles. Au titre de défenseur des droits et des intérêts des enfants, il interviendra en expliquant aux jeunes qui seront présents l’importance et la signification d’une telle manifestation.

    Le déroulement de la cérémonie du Souvenir

    Le départ du cortège se fera de la Place Saint-Aubain le dimanche 16 septembre à 10h. Le cortège se rendra ensuite vers le cimetière de Belgrade où la cérémonie officielle débutera à 11h.

    Comme chaque année, sur la pelouse d’honneur, les autorités représentant les différents niveaux de pouvoirs et institutionnels de notre pays, ainsi que les enfants des écoles, honoreront les victimes militaires des deux grands conflits armés. Des fleurs seront déposées aux monuments des Combattants de 1830, des Prisonniers politiques, de la Résistance, des Fusillés civils, des Victimes civiles et sur la tombe de François Bovesse.

    L’Harmonie Royale de Mellet, fondée en 1893, accompagnera le cortège. Au cimetière, les morceaux musicaux seront interprétés par la Musique royale de la Police de Namur. Enfin, l’ensemble vocal Saltaris (issu des Baladins du Miroir) apportera sa couleur musicale à cet événement.

    Une manifestation de mémoire

    Après la seconde Guerre mondiale, l’Europe dévastée doit se reconstruire. Elle doit aussi déjà faire face à de nouvelles menaces venant de l’Est. Il y a 70 ans est donc adopté le Plan Marshall. Suivront des traités de défense commune dans le cadre de la guerre froide. Les Européens veulent vivre libres, en paix, unis dans une Europe prospère. En 1957, la Communauté économique européenne est créée, un acte fondateur qui marque le début de l’aventure européenne. En 2000, l’Union européenne adopte une devise « Unie dans la diversité », qui fait référence à l’Europe, à ses valeurs et à son patrimoine culturel, religieux et humaniste.

    LA Cérémonie du Souvenir 2017

    ​Au plaisir de vous revoir.

    Excellente journée.
    ​Didier Cellière
    0474/015053
    Membre Effectif Comité Central de Wallonie – Chargé des Relations avec les Associations Patriotiques.
    Administrateur National « Fédération Royale et Nationale Onze Novembre ».
      Fédération Royale et Nationale ONZE NOVEMBRE

Comité de la section de St-Servais-Namur.

Président/secrétaire :
Christian MERTENS
15, rue de Marette 5081 BOVESSE – 081/56.80.24. – 0497/99.46.79.
Trésorière : Mme. Dominique GROLET (même adresse)
Porte-drapeau :
Didier CELLIERE 
rue du Ranimé, 9 – 5020 MALONNE – 0474/01.50.53.
Membre :
Mme. Joëlle GILLES 
ruelle du Mont Ardoux, 4 – 5024 – MARCHE-les-DAMES _ 081/58.85.52.

Historique de NAMUR.

Écrit par Administrateur
Samedi, 29 Mars 2008 17:42
Historique de la section de Saint-Servais – Namur

Avant d’évoquer la création et l’évolution de la section de Namur, il faut d’abord remonter aux origines de notre fédération créée dans la foulée du premier conflit mondial et par le biais de la fédération nationale des combattants (F.N.C.).

Les premières « associations d’enfants de combattants » (A.E.C.) représentèrent en effet les racines de notre future fédération.

Dès 1936, l’association devient autonome et se constitua en ASBL. Cette « émancipation » représenta quelque part les premiers pas de la fédération du « Onze Novembre« .

En ce qui concerne plus précisément Namur, c’est en fait une « régionale » qui vit le jour en 1963 sous l’impulsion de son président fondateur Edouard Mertens. Cette régionale ou encore « provinciale » groupa plusieurs sections dans le courant des années 60-70. Si la commune d’origine de la future section de Namur n’était autre que Saint-Servais, cette dernière amena également la création des sections de Dinant, Courrière, Vedrin, Franière ou plus proche de nous, Dave.

Malgré la bonne volonté des comités de l’époque, ces sections disparurent malheureusement petit à petit et seul Namur fut à même de poursuivre ses activités.

Mais comment « Namur » est-il parvenu à traverser ces décennies ? Il est clair que les premières activités consistaient essentiellement en une participation intensive aux manisfestations patriotiques organisées dans l’ensemble du pays. Toutefois, le président de l’époque, Edouard Mertens, (élu par ailleurs président national de la fédération au début des années 70) compris rapidement que pour permettre au mieux la diffusion du souvenir, il fallait pouvoir éveiller le sens civique des générations futures et dès lors intéresser et responsabiliser la jeunesse.

C’est ainsi que sous l’égide de la section, un club de jeunes fut créé en 1968 à Saint-Servais, où diverses activités socio-culturelles et sportives furent proposées.

Ces initiatives permirent avec succès de mieux faire connaître les origines et buts de la fédération « Onze Novembre« . D’excellents contacts avec les établissements scolaires permirent aussi la réalisation d’expositions ou la projection de films retraçant notamment l’origine et l’histoire des camps de concentrations nazis.

Le décès du président fondateur en 1984 laissa un grand vide au sein de la section de Namur, mais le comité en place décida de poursuivre l’action brillamment entamée.

Dès 1984, Monsieur René Aubin de Saint-Servais devint le second président de la section de Namur et oeuvra pour la continuité de notre association déjà unanimement reconnue dans les milieux « PATRIOTIQUES » namurois.

1986 vit l’inauguration officielle du nouveau drapeau de la section dont la marraine était Mme Mertens-Van Praet de Saint-Servais, veuve du président fondateur et le parrain, M. le Dr. G. Lambert de Saint-Servais.

Si Namur organisa une première assemblée générale statutaire en 1978, les congrès nationaux mis sur pied en 1990, 1997 et 2004 furent dignes d’éloges, à la satisfaction générale de l’ensemble des sections présentes.

Il est intéressant de souligner que la section fut généralement représentée au sein du conseil d’administration de la fédération. Les principaux représentants furent successivement MM. Edouard Mertens, Christian Mertens, René Aubin et Jacques Danaux.

MM. Chr. Mertens et J. Danaux siègent actuellement au Conseil.

Le deuil frappa à nouveau notre section en 2002 avec la perte de son deuxième président, René Aubin. L’assemblée générale de 2003 désigna son troisième président en la personne de M. Jacques Danaux, par ailleurs originaire de Ransart.

Pour l’heure, notre section « rebaptisée » section de Saint-Servais depuis 2006 poursuit ses activités en collaboration avec les associations patriotiques du namurois.

L’envol du temps et la disparition des anciens laissent maintenant supposer la fusion des associations patriotiques, ce qui semble déjà pour beaucoup représenter une alternative réaliste afin de poursuivre le culte du souvenir !

Christian Mertens – secrétaire de la section « Onze Novembre » de Saint-Servais (Namur) président national de la F.R.N. « Onze Novembre »

 

Mai 2007

Activités 2018 NAMUR

 

Ecrit par Christian Mertens
Lundi, 12 Février 2018 14:50
Index de l’article
Activités 2018 NAMUR
Page 2
Toutes les pages

Chaque année, au mois de février se tient une cérémonie en hommage à François Bovesse.

Grand défenseur de la démocratie, ce dernier fut notamment Gouverneur de la province de Namur
durant les heures sombres du second conflit mondial. Il fut lâchement assassiné le 01 février 1944
par des rexistes.
Notre section de Saint-Servais-Namur « Onze Novembre  » était représentée avec son drapeau lors de
cette cérémonie. La Musique Royale de la Police de Namur assurait la prestation musicale.
(En blanc, Madame Isabelle Delhalle, Présidente de l’Interfédérale des Groupements Patriotiques
de Namur)



C’est ce jeudi 29 mars qu’une délégation de notre section « Onze Novembre » de St-Servais-Namur
s’est rendue à la caserne Sous-Lieutenant Thibaut à Flawinne (Namur) afin de rendre l’hommage
réservé aux dix para-commandos assassinés à Kigali en mars 1994.
Une cérémonie sobre et empreinte d’émotion s’est déroulée en présence des familles des victimes
et des autorités civiles et militaires.
Il nous fut d’autre part proposé de visiter le musée des commandos situé dans la caserne.
Un repas dans le restaurant de la caserne clôtura cette journée.
Les annexes jointes donnent d’amples informations relatives à la visite du musée. (A voir en groupe avec guide)
Christian Mertens – Président section « 11//XI » Saint-Servais-Namur.

Para commando Namur

Historique de Namur

Écrit par Administrator
Samedi, 29 Mars 2008 17:42
Historique de la section de Saint-Servais – Namur

Avant d’évoquer la création et l’évolution de la section de Namur, il faut d’abord remonter aux origines de notre fédération créée dans la foulée du premier conflit mondial et par le biais de la fédération nationale des combattants (F.N.C.).

Les premières « associations d’enfants de combattants » (A.E.C.) représentèrent en effet les racines de notre future fédération.

Dès 1936, l’association devient autonome et se constitua en ASBL. Cette « émancipation » représenta quelque part les premiers pas de la fédération du « Onze Novembre« .

En ce qui concerne plus précisément Namur, c’est en fait une « régionale » qui vit le jour en 1963 sous l’impulsion de son président fondateur Edouard Mertens. Cette régionale ou encore « provinciale » groupa plusieurs sections dans le courant des années 60-70. Si la commune d’origine de la future section de Namur n’était autre que Saint-Servais, cette dernière amena également la création des sections de Dinant, Courrière, Vedrin, Franière ou plus proche de nous, Dave.

Malgré la bonne volonté des comités de l’époque, ces sections disparurent malheureusement petit à petit et seul Namur fut à même de poursuivre ses activités.

Mais comment « Namur » est-il parvenu à traverser ces décennies ? Il est clair que les premières activités consistaient essentiellement en une participation intensive aux manisfestations patriotiques organisées dans l’ensemble du pays. Toutefois, le président de l’époque, Edouard Mertens, (élu par ailleurs président national de la fédération au début des années 70) compris rapidement que pour permettre au mieux la diffusion du souvenir, il fallait pouvoir éveiller le sens civique des générations futures et dès lors intéresser et responsabiliser la jeunesse.

C’est ainsi que sous l’égide de la section, un club de jeunes fut créé en 1968 à Saint-Servais, où diverses activités socio-culturelles et sportives furent proposées.

Ces initiatives permirent avec succès de mieux faire connaître les origines et buts de la fédération « Onze Novembre« . D’excellents contacts avec les établissements scolaires permirent aussi la réalisation d’expositions ou la projection de films retraçant notamment l’origine et l’histoire des camps de concentrations nazis.

Le décès du président fondateur en 1984 laissa un grand vide au sein de la section de Namur, mais le comité en place décida de poursuivre l’action brillamment entamée.

Dès 1984, Monsieur René Aubin de Saint-Servais devint le second président de la section de Namur et oeuvra pour la continuité de notre association déjà unanimement reconnue dans les milieux « PATRIOTIQUES » namurois.

1986 vit l’inauguration officielle du nouveau drapeau de la section dont la marraine était Mme Mertens-Van Praet de Saint-Servais, veuve du président fondateur et le parrain, M. le Dr. G. Lambert de Saint-Servais.

Si Namur organisa une première assemblée générale statutaire en 1978, les congrès nationaux mis sur pied en 1990, 1997 et 2004 furent dignes d’éloges, à la satisfaction générale de l’ensemble des sections présentes.

Il est intéressant de souligner que la section fut généralement représentée au sein du conseil d’administration de la fédération. Les principaux représentants furent successivement MM. Edouard Mertens, Christian Mertens, René Aubin et Jacques Danaux.

MM. Chr. Mertens et J. Danaux siègent actuellement au Conseil.

Le deuil frappa à nouveau notre section en 2002 avec la perte de son deuxième président, René Aubin. L’assemblée générale de 2003 désigna son troisième président en la personne de M. Jacques Danaux, par ailleurs originaire de Ransart.

Pour l’heure, notre section « rebaptisée » section de Saint-Servais depuis 2006 poursuit ses activités en collaboration avec les associations patriotiques du namurois.

L’envol du temps et la disparition des anciens laissent maintenant supposer la fusion des associations patriotiques, ce qui semble déjà pour beaucoup représenter une alternative réaliste afin de poursuivre le culte du souvenir !

Christian Mertens – secrétaire de la section « Onze Novembre » de Saint-Servais (Namur) vice-président national de la F.R.N. « Onze Novembre »

 

Mai 2007